6

THE Projet de naissance

Bon je sais je devais te parler accouchement ma brave lectrice. Et puis finalement faut quand même que je te parle du projet de naissance que j’avais présenté à la maternité avant.

En gros il ressemble au précédent que j’avais pour le Pepito (là), sauf que je l’ai disons « allégé » et surtout je suis bien moins radicale au sujet de la péridurale. Faut dire qu’après mon accouchement poucrite du Pepito je suis devenue plus cool vis à vis d’elle. Des fois je l’ai même souhaitée lors de mes douleurs menstruelles, et aussi la fois j’ai explosé mon petit doigt de pied dans une plinthe huhuhu.

 Voici donc la bête:

Projet de naissance

Voici mes souhaits pour la naissance de mon enfant, j’ai bien conscience que tout cela ne sera possible que si l’accouchement se déroule sans problème.
Merci à vous de m’expliquer vos gestes médicaux et de me prévenir avant de les pratiquer.

-Le travail:

-Je souhaite être libre de mes mouvements.
 Soit avoir le monitoring en discontinu, ou bien le monitoring ambulatoire.
 -Je souhaite avoir un cathlon bouché ou une voie d’abord. (je ne souhaite pas être perfusée) .
 -Je souhaite essayer d’accoucher sans péridurale (du moins essayer de tenir le plus longtemps possible sans), si je venais à en demander une j’aimerais que mon choix me soit rappelé.
-Je souhaite pouvoir boire (éventuellement manger).
 

-Déclenchement
-Je ne souhaite pas (dans la mesure du possible) de déclenchement de l’accouchement.
 (Pas de décollement des membranes ou une rupture de la poche des eaux.)

-Accouchement :
-Je souhaite accoucher dans la position de mon choix, accroupie dans l’idéal.
 -Je ne souhaite pas d’épisiotomie sauf si danger pour le bébé ou pour moi, je préfère une déchirure.
 

-Naissance :
 -Attendre que le cordon cesse de battre avant de le clamper.
 -Que mon bébé ne soit ni sondé, ni aspiré sauf si problème.

 
-Ensuite…
 -Si besoin d’une révision utérine je souhaite être anesthésiée.
 -Idem en cas de déchirure (ou bien d’épisiotomie) je souhaite être anesthésiée pour être recousue.

Je suis donc allée présenter ce projet de naissance à la maternité sur les conseils de la sage-femme qui a fait mon suivi de grossesse.

Faut savoir qu’à la maternité où j’accouche il y a des affiches partout intitulées « Projet de naissance », quand j’avais vu ça ma curiosité fut piquée au vif, j’ai cru un instant que la mater proposait aux femmes de rédiger leur projet de naissance avec un soignant pour un accompagnement parfait lors de la naissance.

Tu vois ambiance licorne hippie dans mon cœur >> MOUHAHA

Bien évidemment je ne suis que niaiserie, en fait c’était un discours paternaliste bien moisi du style:

« Hé là, toi femme enceinte! On sait que y’a une mode ridicule qui consiste à venir nous donner tes souhaits lors de ta ponte, par le biais de ce que tu appelle un projet de naissance. Sache que ça nous emmerde, on aime bien faire comme on veut nous, et cette mode nous agace passablement. Mais comme on peut pas ouvertement te dire FUCK prout, merci donc de venir nous présenter ton projet de naissance avant le jour J histoire qu’on s’assure que tu ne veuilles pas accoucher dans la baignoire avec des dauphins et des mérous. »

Signé: Le chef de service (j’ai bac +54 incline toi devant moi)

Ambiaaaaaaaance

doc1

                    Pierre- Josette gynécologue à Pouillette en Brie                                                                          source

 

J’ai donc pris RDV avec la sage-femme cadre du service pour lui présenter mon projet. Et ma foi ça a été un moment sympa, elle a tenu a ce que je lui présente oralement mon projet au lieu de le prendre et le lire. Comme ça ça fait un peu présentation d’exposé (nooooooooooooooon!!). Mais en fait ça a été l’occasion d’échanges sur l’accouchement physiologique. Au final mon projet était tout à fait réalisable selon elle, après elle ne pouvait me promettre que tout serait respecté car selon les soignants présents le jour J certains pouvaient se montrer plus ou moins ouverts.

J’ai été agréablement surprise par cet échange qui était à l’inverse du discours tenu sur l’affiche sus-citée. En sortant j’ai croisé les doigts pour tomber sur quelqu’un comme elle le jour de mon accouchement.

T’ai-je déjà dit que j’aime les sage-femmes? Par contre boooouh les gynécos, je ne leur souhaite que des ersatz de rocher Suchard, oui je suis dure mais bordel ils l’ont cherché aussi!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
9

Cet accouchement PAS de mes rêves

Il n’est pas rare sur les blogs de mamans que les blogueuses racontent leur accouchement.
Le mien ça fait un bout de temps que j’ai envie de le raconter (le Pepito a bientôt un an quand même), mais en même temps non.
Il ne s’est pas passé comme j’aurais voulu et ça me reste encore au travers de la gorge.

Je sais qu’au final moi et le Pepito « étions en bonne santé » comme on dit , et que c’est le plus important mais bon il a tout de même un goût amer.

Je t’avais parlé de mon projet de naissance (ici), il a été bien foiré c’est moi qui te le dis. Alors finalement today je vais te raconter mon accouchement, peut-être que ça va m’aider à faire passer la pilule ce récit.

Allez let’s go !

Tout commence au 8ème mois de grossesse, j’ai RDV avec l’anesthésiste, j’avais fait au préalable un bilan sanguin et là, problème : mes plaquettes sont basses, à la limite de la normale.
L’anesthésiste me dit « si ça continue comme ça vous ne pourrez pas avoir la péridurale » car c’est une contre-indication à la péri.
Je m’en fiche la péridurale, j’en veux pas, je suis même presque contente car je me dis que si je ne peux pas l’avoir je ne risque pas de la réclamer dans un moment critique.

Le type me dit que je peux prendre des corticoïdes, que parfois ça fait remonter les plaquettes.
Je suis pas très chaude à cette idée, les médocs pour le bébé bof bof. Il me dit « Bon on refait une prise de sang dans 8 jours on verra bien ».

Quelques jours plus tard j’ai mon dernier RDV avec une sage-femme de l’hôpital.
Elle voit mes fameux résultats moisis et me dit qu’il faut que je refasse des analyses tout de suite car mes résultats laissent suspecter une pré-éclampsie, ce qui est tout de même assez grave (si tu sais pas ce que c’est, wiki est ton ami). Je passe donc au labo puis je rentre chez moi.

Dans l’après-midi la sage-femme m’appelle en catastrophe « Oh là là il faut que vous veniez à l’hôpital tout de suite, vos résultats d’analyses ne sont pas bons du tout, il faut qu’on vous hospitalise tout de suite, prenez votre valise avec vous !!!!! »

PAYE TA GROSSE FLIPPE

Heureusement j’étais pas toute seule à la maison ce jour là, mes beaux-parents étaient là pour boire un café, leur présence m’a permis de ne pas m’effondrer, parce que bonjour le stress. Le beau-père a descendu ma valise de maternité qui pesait le poids d’un âne mort huhu, le padre est arrivé entre deux et zou on a filé à l’hosto.

Là-bas j’ai eu monitoring, prise de tension, prise de sang et comme tout était normal ils m’ont laissé partir, tout en me donnant un superbe bocal pour un recueil d’urine sur 24 heures.

pot24heuresglam!

Ouais ouais t’as bien lu, j’ai du pisser dans ce bocal maudit pendant 24 heures et ramener le bocal rempli à l’hôpital, t’es jalouse hein ?
Toi aussi t’aurais voulu pisser debout dans une période d’intense grossessitude ?
Toi aussi t’aurais voulu avoir la goutte de sueur qui perle à l’idée que le bocal se renverse et se répande dans ta bagnole ?!!
Avoue !

Ma coupine Kisbuel elle a connu ça aussi, elle en parle bien ici.

Donc j’ai fait mon devoir sur bocal pendant 24 heures et j’ai apporté the fucking bocal à l’hosto .

Quelques heures après mon « dépôt » au labo, une sage-femme de l’hosto m’appelle en me disant : « Oh là là il faut que vous veniez à l’hôpital tout de suite, vos résultats d’analyses ne sont pas bons du tout, il faut qu’on vous hospitalise tout de suite, prenez votre valise avec vous !!!!! »

TIENS, TIENS j’ai comme une impression de déjà vu. Limite blasée cette fois je me rend toute seule à l’hosto.

Cette fois le gynéco que je vois me dit « Bon cette fois on vous garde, vos résultats sont trop mauvais on va vous déclencher ! »
GLOUPS et même BIG GLOUPS.

Le mec a vu mon projet de naissance, il me dit « Je sais que vous ne voulez pas d’un accouchement médicalisé, on va faire au mieux, cependant vous savez un déclenchement c’est beaucoup plus douloureux qu’un accouchement normal, vous tiendrez difficilement sans péridurale »

Je ne le savais pas encore mais cette phrase je vais l’entendre plusieurs fois pendant mon séjour.

La suite bientôt ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !