2

Prélude à un accouchement

Cher toi, avant de te raconter mon accouchement il faut que j’installe l’intrigue. La trame narratrice quoi… Tiens au moins j’aurais pas fait filière littéraire pour rien >>> MOUAHAHAHA.

Donc voilà: retour en arrière avant mon accouchement. Je suis une baleine insomniaque et je rêve d’accoucher un peu en avance car je me traîne telle une serpillère anémique.

Quand je lis certaines blogueuses enceintes qui font plein d’activités avec leur(s) aîné(s) ou qui bricolent des choses pour la progéniture à naître je suis admirative et je me dis: prennent-elles de la coke? « Mais comment elles trouvent l’énergie pour faire tout ça? ». Moi j’ai juste envie de larver devant mon PC, d’ailleurs c’est ce que je fais allégrement.

tired-woman-630x419

                            Source    Mais noooon c’est pas une vraie photo de moi, t’as bu ou quoi?!

Je songe même à renommer le congé maternité: congé mater-glande-book.

J’ai quand même deux projets en tête, je veux faire un mobile en origami pour mon futur bébé (j’en ai fait un pour mon Pepito quand il était ventre inside, donc bon je vais quand même en faire un pour baby two) ET je dois depuis environ 3 ans peindre le prénom du Pepito en lettres cartonnées comme ça là:

lettre-en-carton-a-qui-tient-debout-175-x-175-x-55-cm-s

Mais bon bof j’ai encore un mois avant la naissance du coup je continue de glander à donf. Et puis franchement pourquoi faire aujourd’hui ce qu’on peut reporter à demain? Hein?! Hein?!

Puis dans la nuit du 13 au 14 février je me réveille avec des contractions.

Merde elles font mal.

Merde elles sont rapprochées.

Merde je suis sensée accoucher seulement dans un mois gniiiiiiiiii.

Et puis franchement chiotte le 14 février je voulais fêter la St Valentin avec le Padre tranquillou quoi! Dans la salle d’accouchement je ne peux objectivement pas me goinfrer de super bons petits plats Picard (je vénère Picard sache le).

Bon j’attends pour voir ce que ça donne… Je ne préviens pas le Padre en me disant que si c’est le moment je le laisse dormir au maximum avant de partir à la mater. Les contractions sont espacées de moins de 5 minutes… aïïïïeuuuuh

Mais en fait je le sens pas, je me dis que c’est pas pour aujourd’hui. Putain d’instinct.

Le temps passe, bordel ça fait quasi 3 heures que ça dure ce bazar… Du coup quand je réalise ça je commence à stresser. « Calme toi la gueuse » me dis-je.

Je décide alors de regarder une vidéo de relaxation sur ma tablette.

Oui car avec mes saloperies d’insomnies il y a un truc qui me calme et qui arrive parfois à m’endormir se sont les vidéos d’ASMR que je mate sur you tube. Si tu connais pas vas voir LA mais je te préviens si tu connais pas ça peut paraître un peu spécial de prime abord. Mais bon on s’en fout ça me détend c’est tout ce qui compte.

Donc je lance ma vidéo et RZZZZZZ je m’endors, donc ouf c’était pas pour cette fois

> faux travail ma gueuse!

Deux jours plus tard, parée de mon Pepito on fait des courses, on se balade, on va voir mes collègues et là je leur dit en rigolant « LOOOOOL je peux accoucher à n’importe quel moment maintenant, si ça se trouve demain! »

La femme enceinte possède t-elle de pouvoirs divinatoires? >>> OUI

Meeeeeeerde j’aurais du tenter un loto quelle buse…

Car oui j’ai accouché dans la nuit qui a suivi et j’ai rien vu venir, seul truc bizarre de la journée, quand j’ai quitté mes collègues ce jour là j’ai eu un putain de mal de bide comme une contraction qui dure 5 minutes, comme ça s’est passé j’ai continué ma life et je suis allée au Mac Do (oui oooh bon ça va j’y vais deux fois l’an).

A pluche pour te raconter le déroulement du jour J.

Rendez-vous sur Hellocoton !