2

Quelqu’un à vous présenter

Salut you,

je sais pas si t’es au courant mais normalement j’étais sensée pondre un nourrisson mi-mars. Le sus-cité nourrisson en a décidé autrement vu qu’il s’est pointé un mois d’avance car voilà déjà trois semaines que je suis désormais dotée d’un nouveau fils: gniiiiiiiiiiiiiii!!

Le bougre nous a bien surpris va! Évidemment tout n’était pas tout à fait prêt pour lui à la maison mais t’inquiète on gère la fougère.

17191036_1918375675060676_1152792100126803128_n

Voici donc mon petit Globule (rapport au fait qu’il a des ptits yeux globuleux, j’espère que tu ne liras jamais mon blog mon fils, m’en veux pas… bordel il va me mettre à la maison de retraite dès qu’il pourra pour se venger).

Il est tout minuscule vu qu’il faisait pas 3 kilos à la naissance, c’est trop choupi. Comme son frère dans sa belle époque il est scotché à mon sein à peu près tout le temps. D’ailleurs en parlant de frère le Pepito nous en fait voir de toutes les couleurs, à l’help!

Sinon l’accouchement s’est super bien passé un truc de ouf, rien à voir avec l’accouchement du Pepito qui fut traumatique (, et et re-là). Limite là maintenant je te fais un troisième gosse (nan mais je déconne la grossesse sans dormir ça craint du boudin, et les nuit blanches ça pue aussi).

D’ailleurs je reviendrai te raconter tout ça bientôt…enfin si le Globule veut bien se laisser poser plus de 2 minutes, car sache le je suis en train de t’écrire cet article d’une seule main tout en allaitant, ce qui est fort peu pratique.

Bon allez je vais tenter un posage dans transat du Globule et, ô comble du luxe tenter de coiffer mes cheveux, j’y crois à donf, je vais peut-être ne plus ressembler à un Jackson 5 d’ici la fin de la journée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

0

La deuxième grossesse vs. la première

Cher toi,

je suis pas viendue depuis un bon bout de temps te voir ma brave biquette, grossesse, fatigue toussa toussa.

J’ai encore un mois à tirer avant la sortie du numérobis (moins j’espère, pitiééééé petit foetus) le terme est pour le 14 mars mais j’ai envie d’accoucher début mars, une lubie cherche pas, depuis que je suis enceinte je yoyotte grave de la mansarde.

baleinearayures09

Quand je compare mes 2 grossesses je constate qu’il y a tout de même beaucoup de similitudes entre les 2, une grosse différence étant la fatigue puissance 1000 pour le deuxième.

Pour le Pepito j’ai fait de grosses insomnies dès le 5/6ème mois avec des impatiences dans les jambes, le truc qui te rend juste dingue. Par contre les insomnies se sont arrêtées nettes environ 1 mois avant la naissance.

Pour le numérobis: tout pareil, aujourd’hui même si elles sont moins fortes j’ai un  sommeil semi-moisi, j’ai l’impression de me traîner perpétuellement telle une loque loqueteuse. Heureusement j’ai été arrêtée assez tôt pour me permettre de me reposer. Mais vas-y dis moi comment on se repose en gérant un Pepito qui LUI se lève à l’aube et qui commence à ne plus siester l’après midi (nooooooooooooooooon!!!)?  Heureusement Dieu a créé l’école et les papy-mamies (et le kir… amen).

Pour le Pepito j’ai eu pas mal de vomissements les premiers mois surtout le soir, mais en journée ça allait pas trop mal.

Pour le numérobis j’ai eu le mal de mer perpétuel pendant 3 mois même l’apéro ne me faisait plus envie c’est dire…enfin de toute façon sans alcool pffffffff voilà quoi quel intérêt? (je ne peux plus voir le fucking jus d’orange en peinture). Par contre en comparaison j’ai eu moins de vomissements

Sinon il y a tout de même une deuxième grosse différence: c’est mon attitude vis à vis de la grossesse et de l’enfant à naître. Pour le Pepito après une fausse-couche, la PMA et 2 ans d’attente j’étais un peu sur mon petit nuage d’attendre le divin enfant. Tu sais quand tu te caresses le ventre en pensant à ton petit bébé avec un air niais.

Ben pour le numérobis rien de tout cela, t’es tellement prise dans le quotidien que t’as un peu autre chose à faire que de lui causer quotidiennement ou de lui faire écouter du Mozart dans le liquide amniotique à ce pauvre fœtus.

C’est donc une grossesse plus « éprouvante » que pour le Pepito que je vis, après, mine de rien  3 ans se sont écoulés, j’ai vieilli ma gueuse. Nan mais rigole pas j’ai 30 ans passés (hum hum rajoute + 4 en fait) ben ça serait certainement bien différent si j’avais 25 ans quoi.

Du coup je sais que cette grossesse est la dernière, déjà parce que je trouve que 2 loupiots ça suffira amplement pour moi, et puis franchement c’est pénible cette période, je ne me vois pas recommencer ça une 3ème fois.

Bon je te laisse je vais finir ma valise de maternité, t’inquiète pas ma poule j’ai bien mes slips filet.

Rendez-vous sur Hellocoton !

4

Les joies de la grossesse (arnaque inside)

Bon ma brave bougresse je t’ai déjà dit que je suis encloquée depuis quelques mois, ce n’est pas de tout repos tu sais et le pire dans tout ça quand même c’est que je peux pas compenser avec un kir.

Au départ je fus toute frétillante en voyant mon test de grossesse positif (gniiiiiiiii) je l’avais acheté en secret et je le brandis fièrement sous le nez du padre en lui disant « Tu veux voir un truc marrant?! » Bon après c’est pas de l’annonce romantico-chialante mais le projet bébé étant là j’allais pas organiser un flash mob pour lui annoncer non plus.

C’est fourbe la grossesse, au début t’es jouassouille, PUIS apparaissent les nausées et leurs cop’s les vomissements…

vomibleuarg

                                  Bleeeeeeeeeeeeeeeeeeeeuuuuaaarg       (source)

Les nausées sont des garces, par exemple j’avais une méga grosse dalle, puis devant mon assiette: bof ça me dit rien bleuarg, les aliments que j’adorais d’habitude me faisait l’effet d’une assiette de navets bouillis (autant se petit-suicider quoi).

Un jour j’ai une l’idée lumineuse d’éclater sur la vitre de la cuisine une fucking mouche (les mouches c’est crade et ça chie partout), j’ai eu le bout goût d’exploser cette mouche si violemment que des boyaux de mouches s’étaient éparpillés autour du cadavre. A la vue de ce spectacle fort ragoutant j’ai été prise de telles nausées que j’ai fini allongée sur le carrelage à demi-agonisante (ça m’apprendra tu vas me dire).

Bon les vomissements pour moi se sont globalement limités au soir: l’épreuve de la brosse à dents ma brave dame, toi même tu sais. C’est mieux que de vomir sur ses collègues en journée quand même.

Après évidemment y’a aussi cette putain de fatigue, au début bien présente: »beuheuheu je suis fatiguééééééééééééée tu te rends pas compte » chialée devant le padre.

Maintenant je dois faire avec les insomnies moisies du slip, deux à trois heures par nuit à tournicoter comme un asticot moldave. Pour la plus grande joie du padre qui me jette des regards noirs au petit matin, « Plains toi au foetus lui dis-je » bizarrement il insiste pas huhu.

Et pour ponctuer le tout j’ai testé pour toi le lumbago spécial femme enceinte, et ben bordel ça pique un peu, j’étais une mamie recroquevillée qui devait pousser une chaise devant elle pour se déplacer (oui oui tel un déambulateur).

So glam la grossesse…Et dire qu’il y’a des femmes qui n’ont aucun désagrément de grossesse (elles vont le payer car leur enfant sera goth-satanique dès la maternelle MOUHAHAHA VENGANCE!)

Bon après je vais pas faire mon ingrate, je sais que tout ça est temporaire et que j’ai de la chance d’être enceinte (j’ai attendu le Pepito 2 ans et j’ai connu la PMA donc prout) cependant les maux de la grossesse c’est tout de même fort chiant.

Que celui qui compatit à mon malheur m’envoie des chocolats (noir avec noisettes merci) ou la formule secrète du kir sans alcool qu’on dirait un vrai kir avec alcool merci ma poule.

 Rendez-vous sur Hellocoton !

10

Et c’est reparti

Bon t’as vu l’image là? T’as compris hein? Hein?

Gniiiiiiiiiiiiiiiiii je suis toute de ventre parée. Hé ouais le Pepito sera grand-frère dans les alentours de la mi-mars (alors oui en 2017 hein, je sais pas pourquoi certaines personnes me demandent ça, je ne suis point une éléphante faut arrêter la gnôle les gars).

Je flippe légèrement ma race parfois, mais bordel comment on fait pour gérer deux mômes à la fois? Dis moi que c’est finger in the nose et qu’à troizan le Pepito va s’auto-emmener à l’école et me préparer un bœuf bourguignon pendant que j’allaiterai le nouveau venu…

Sinon le bébé ventral m’a donné quelques joies à base de nausées et vomissements joyeux, mais également un siouper lumbago, le Pepito a bien proposé de mettre un pansement sur mon dos mais franchement j’ai pas senti la différence tssssss.

Bon allez je reviendrai pour te narrer mes folles aventures baleinesques, il est 11h39 j’ai faim et j’ai du gâteau au chocolat dans un coin qui m’attend, je ne peux lutter plus longtemps.

Rendez-vous sur Hellocoton !

15

Une histoire de caca

Salut la gueuse, tu sais je me suis aperçue que quand même devenir parent ça te déchochotise sec la tronche.
Je m’explique (étant donné que le verbe déchochotiser n’existe pas).
L’autre jour alors que je narrais à ma sœur (qui n’a pas point d’enfant, je précise) une de mes palpitantes histoires de caca dont le Pepito est le héros  (ça va de : caca dans le slip, à caca à la piscine …) j’ai bien vu qu’elle tirait la gueule avec un air mi-dégoûté mi-consterné qui sentait le « Mais putain la frangine elle a pas bientôt fini de me parler ENCORE UNE FOIS de caca ».
Et là j’ai eu un vieux flash-back pourri où je me suis revue en vingtenaire toute pimpante fraîchement arrivée dans ma boîte ou je côtoyais beaucoup de jeunes mamans qui parlaient sans arrêt des vomi-caca-pipi de leurs mioches, et faut bien bien avouer que cela m’exaspérait au plus haut point. La vérité m’apparut totaly naked : Moi aussi je fus une chochotte qu’un rien dégoûte.

10b8aff1c738985bd2ef78ac0ed4bf8b

                           Beeeeeeerk

D’ailleurs quand j’étais jeune si jamais je sortais « Beeeeeeeerk le chien à pissé par terre dégueuuuuu » ma mère me sortait illico un « Oh fais pas ta chochotte, tu verras quand t’auras des enfants ! »
Cette brave femme avait bien raison. Quand tu t’es fais pisser, chier et vomir dessus à différentes reprises quand même tu fais moins ta mijaurée prout-prout.

Du coup je pense qu’il faut que je sélectionne mon public quand je raconte mes histoires de dégueuli, caca, pipi etc…
Par exemple dans ma famille il vient d’y avoir une naissance, ben tu vois je me suis empressée de raconter toutes mes histoires de caca en stock aux jeunes parents et j’ai bien vu que j’ai eu un succès fou lors de la soirée. Note donc: le caca ça créé des liens.

Du coup si t’es encore là (vu la haute teneur philosophique de cet article ça serait bien miraculeux) je vais te raconter the histoire de caca, celle qui m’a traumatisée au dedans de moi-même et qui fait que je ne suis pas prête de retourner à la piscine de sitôt avec le Pepito.

Mon histoire s’intitule :

Le Pepito et la matière obscure dans la piscine.

Du coup c’est tellement dégeu que je vais censurer l’histoire, donc à chaque fois que je vais parler de caca je vais utiliser le mot salsifis (ce qui revient au même on est bien d’accord).

photo-66

                                  Le salsifis maudit (avoue qu’il y a une ressemblance là)   source

Un jour avec ma sœur (encore elle) nous décidâmes d’emmener le Pepito à la piscine, comme il était tout juste propre je l’avais tout de même doté d’une couche spéciale piscine. Nous barbotâmes donc joyeusement durant un certain temps. Soudain je vis une traînée marron liquide qui suivait le Pepito dans ses déplacements aquatiques. Je ne pouvais le nier : le Pepito avec fait salsifis dans sa couche.

J’étais aux abois. Au passage merci bien les couches de Décathlon qui soit disant retiennent les salsifis dans la couches> mon cul oui !

En catastrophe je chope le mioche qui bien sûr hurle car lui il voit pas le problème de patauger dans la piscine le cul plein de salsifis.
Je sais qu’il y a une douche dotée d’une cabine (UNE SEULE PUTAIN) et forcément elle est prise par deux sales gamines qui s’amusaient à prendre une douche en vidant littéralement leur Ushuaïa car putain c’était une soirée mousse là dedans.

Je leur jette mentalement un sort pour qu’elles chopent de l’acné plus tard et que Enzo les trouve trop moches.
3 heures après elles sortent et enfin je m’engouffre dans la douche pour changer le Pepito. Là je demande si ça fait pas au moins 15 jours qu’il a pas fait salsifis parce que putain y’a de la matière. Je retire la couche et nettoie tant bien que mal le salsifis qui part avec l’eau de la douche.
Y’a du salsifis partout c’est horrible . Et comme la douche n’est bien sûr pas fermée en bas toute l’eau chargée de salsifis part vers les autres douches. Vision d’horreur pour les autres usagers de la piscine. Les sales gamines qui étaient reparties prendre une douche (WTF) lançaient des regards lourds de sens à ma sœur qui m’aidait dans ma galère en me passant les affaires du Pepito, j’espère qu’elles ont bien pataugé dans le salsifis de mon fils MOUHAHAHA.

Tu comprends donc que depuis cela je n’ai jamais remmené le Pepito à la piscine, j’ai comme une légère appréhension vois-tu.

T’es encore là lectrice ? Pitié je ne veux plus souffrir seule, raconte moi tes histoires de caca !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

5

DIY: Oeuvre d’art pas kitsch par un artiste de deuzan

IMG_4223

Oïl les gens,

le Padre a bien de la chance voyez-vous, la vieillesse l’ayant fauché de fouet (il a fêté son anniversaire quoi) le Pepito et moi avons décidé de lui offrir un présent de toute beauté et unique. Nous avons donc comploté pour fabriquer une création pépitesque de type œuvre d’art époustouflante.

Pour cela il faut:

-Des feuilles de canson (plein plein)

-De la peinture acrylique

-Un cadre tout con

-Un enfant d’envion 2 ans et demi

-Une maman ou un papa possédant une certaine dextérité en ce qui concerne le nettoyage de projections de peinture sur divers supports

-Un ciseau, un crayon à papier, un tube de colle ET un petit pot à épices (tu vas voir pourquoi, bordel attends 2 minutes!).

Tout d’abord j’ai demandé au Pepito de réaliser des œuvres picturales à la peinture, il s’est exécuté de bonne grâce: (et moi j’ai épongé la peinture sur le carrelage)

IMG_4170

Ensuite j’ai pris le petit couvercle d’un pot à épices (le petit bidule orange là) et j’ai fait des cercles sur les peintures pepitesques.

IMG_4173

IMG_4172

Puis découpage, j’ai fait en tout 20 petits cercles, et là j’ai réalisé que bordel de b*** c’est pas simple de faire des cercles parfaits (regarde pas de trop près steup)

IMG_4174

Ensuite j’ai peint totalement une feuille A4 en noir:

IMG_4176

Enfin j’ai collé mes petits cercles en rang, en essayant d’harmoniser les couleurs, par contre j’ai mesuré que dalle j’y suis allé à l’arrache dans l’espacement des bousins, faut pas venir mesurer quoi.

IMG_4195

IMG_4218

TADAAAAAAAAAAAAA!

Le padre ne fut pas peu fier de recevoir ce cadeau design signé d’une petite main potelée.

Ça claque hein?

Tiens ça me rappelle ça, que le Pepito avait fait quand il avait 9 mois: LA

Allez besos del amor les gens

Rendez-vous sur Hellocoton !

7

Un week-end sans gosse

Chers tous,
ce week-end avec le Padre on était au calme, mais alors au calme !

texas-couple-drinking-winesource

A la base tels les pochetrons patentés que nous sommes, on devait aller écumer un salon de la picole et de la bonne bouffe qui se passait non loin de là, on avait donc demandé à mes parents s’ils voulaient bien garder le Pepito.
Ma mère s’est limite roulée au sol de joie.

(j’en ai donc conclu que sa réponse était positive).

Faut dire qu’on laisse pour ainsi dire jamais le Pepito en dehors de chez la nounou. Je sais pas, c’est pas trop notre truc.
On a des voisins (appelons les: les Poulpiquets) qui ont un gosse du même âge que le Pepito, un jour ils nous ont sorti « Nous on a confié très vite Poulpiquet-boy la nuit a ses grands parents pour qu’il s’habitue ».
Alors que moi bordel j’aurais jamais pu, déjà techniquement avec l’allaitement ça aurait été impossible

Le Pepito rejetant formellement toute forme de biberon tel moi rejetant toute forme de
Kendji Girac.

Et puis du coup j’aurais du tirer mon lait ce qui est chiantissime.

Ah et puis chiotte j’aurais pas pu le laisser de toute façon, je crois que c’était viscéral je voulais le garder auprès de moi. Pepito addict forever.

Quand il a eu un an on a fait une fiesta on l’a laissé chez les beau-parents, ça s’est super bien passé, mis à part que mes seins ont failli exploser sous la pression lactifère mais sinon cool quoi.

Lady_GaGa_exploding_boobs

Toi aussi tape « boobs explosion » sur google image

MAIS BON PROUT là on eu envie de tranquillité, le Pepito a 2 ans ½ et on s’est dit qu’on allait le laisser un week-end pour profiter un peu, histoire que pour une fois on puisse dormir au delà de 7h heures du mat.

SAUF QUE le Padre a décidé d’être malade dans la semaine, ce qui fait que bien qu’étant guéri pour le week-end il était barbouillus et donc peu enclin à déguster du pinard.

De plus une garce de tempête a décidé d’inonder notre garage ce qui fut fort gênant rapport au bordel monstre qu’il contient.
Faut savoir que notre garage est vierge de toute voiture, jamais l’ombre d’une roue de voiture n’a franchi le pur seuil de ces lieux tellement y’a de souk.

Donc voilà comment d’un joyeux week-end de picole notre week end s’est transformé en week-end de nettoyage-rangeage de garage

>>> YOUPI <<<

garage

Nan mais c’était pas à ce point là, mais vas-y toi trouver des photos d’illustration pour ce sujet bordel!

source

J’ai l’air de geindre mais en fait on a vachement apprécié le calme bordel, PUTAIN enjoy the silence quoi.

Une fois le travail accompli on a pris l’apéro bien sûr ET on a maté Walking dead sans baisser le son au moment des scènes d’action parce que « shiiiiiiiiiit baisse le son ça va réveiller le petit!! »

Le dimanche matin j’ai ouvert l’oeil à 7h20, PUIS je me suis rendormie NIARK NIARK NIARK pendant que mes parents géraient le Pepito depuis 6h45. Je me suis donc levée, ô merveille à 9h20!!!

JOUISSANCE SUPRÊME

Rendez-vous sur Hellocoton !