2

Quelqu’un à vous présenter

Salut you,

je sais pas si t’es au courant mais normalement j’étais sensée pondre un nourrisson mi-mars. Le sus-cité nourrisson en a décidé autrement vu qu’il s’est pointé un mois d’avance car voilà déjà trois semaines que je suis désormais dotée d’un nouveau fils: gniiiiiiiiiiiiiii!!

Le bougre nous a bien surpris va! Évidemment tout n’était pas tout à fait prêt pour lui à la maison mais t’inquiète on gère la fougère.

17191036_1918375675060676_1152792100126803128_n

Voici donc mon petit Globule (rapport au fait qu’il a des ptits yeux globuleux, j’espère que tu ne liras jamais mon blog mon fils, m’en veux pas… bordel il va me mettre à la maison de retraite dès qu’il pourra pour se venger).

Il est tout minuscule vu qu’il faisait pas 3 kilos à la naissance, c’est trop choupi. Comme son frère dans sa belle époque il est scotché à mon sein à peu près tout le temps. D’ailleurs en parlant de frère le Pepito nous en fait voir de toutes les couleurs, à l’help!

Sinon l’accouchement s’est super bien passé un truc de ouf, rien à voir avec l’accouchement du Pepito qui fut traumatique (, et et re-là). Limite là maintenant je te fais un troisième gosse (nan mais je déconne la grossesse sans dormir ça craint du boudin, et les nuit blanches ça pue aussi).

D’ailleurs je reviendrai te raconter tout ça bientôt…enfin si le Globule veut bien se laisser poser plus de 2 minutes, car sache le je suis en train de t’écrire cet article d’une seule main tout en allaitant, ce qui est fort peu pratique.

Bon allez je vais tenter un posage dans transat du Globule et, ô comble du luxe tenter de coiffer mes cheveux, j’y crois à donf, je vais peut-être ne plus ressembler à un Jackson 5 d’ici la fin de la journée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
7

Un week-end sans gosse

Chers tous,
ce week-end avec le Padre on était au calme, mais alors au calme !

texas-couple-drinking-winesource

A la base tels les pochetrons patentés que nous sommes, on devait aller écumer un salon de la picole et de la bonne bouffe qui se passait non loin de là, on avait donc demandé à mes parents s’ils voulaient bien garder le Pepito.
Ma mère s’est limite roulée au sol de joie.

(j’en ai donc conclu que sa réponse était positive).

Faut dire qu’on laisse pour ainsi dire jamais le Pepito en dehors de chez la nounou. Je sais pas, c’est pas trop notre truc.
On a des voisins (appelons les: les Poulpiquets) qui ont un gosse du même âge que le Pepito, un jour ils nous ont sorti « Nous on a confié très vite Poulpiquet-boy la nuit a ses grands parents pour qu’il s’habitue ».
Alors que moi bordel j’aurais jamais pu, déjà techniquement avec l’allaitement ça aurait été impossible

Le Pepito rejetant formellement toute forme de biberon tel moi rejetant toute forme de
Kendji Girac.

Et puis du coup j’aurais du tirer mon lait ce qui est chiantissime.

Ah et puis chiotte j’aurais pas pu le laisser de toute façon, je crois que c’était viscéral je voulais le garder auprès de moi. Pepito addict forever.

Quand il a eu un an on a fait une fiesta on l’a laissé chez les beau-parents, ça s’est super bien passé, mis à part que mes seins ont failli exploser sous la pression lactifère mais sinon cool quoi.

Lady_GaGa_exploding_boobs

Toi aussi tape « boobs explosion » sur google image

MAIS BON PROUT là on eu envie de tranquillité, le Pepito a 2 ans ½ et on s’est dit qu’on allait le laisser un week-end pour profiter un peu, histoire que pour une fois on puisse dormir au delà de 7h heures du mat.

SAUF QUE le Padre a décidé d’être malade dans la semaine, ce qui fait que bien qu’étant guéri pour le week-end il était barbouillus et donc peu enclin à déguster du pinard.

De plus une garce de tempête a décidé d’inonder notre garage ce qui fut fort gênant rapport au bordel monstre qu’il contient.
Faut savoir que notre garage est vierge de toute voiture, jamais l’ombre d’une roue de voiture n’a franchi le pur seuil de ces lieux tellement y’a de souk.

Donc voilà comment d’un joyeux week-end de picole notre week end s’est transformé en week-end de nettoyage-rangeage de garage

>>> YOUPI <<<

garage

Nan mais c’était pas à ce point là, mais vas-y toi trouver des photos d’illustration pour ce sujet bordel!

source

J’ai l’air de geindre mais en fait on a vachement apprécié le calme bordel, PUTAIN enjoy the silence quoi.

Une fois le travail accompli on a pris l’apéro bien sûr ET on a maté Walking dead sans baisser le son au moment des scènes d’action parce que « shiiiiiiiiiit baisse le son ça va réveiller le petit!! »

Le dimanche matin j’ai ouvert l’oeil à 7h20, PUIS je me suis rendormie NIARK NIARK NIARK pendant que mes parents géraient le Pepito depuis 6h45. Je me suis donc levée, ô merveille à 9h20!!!

JOUISSANCE SUPRÊME

Rendez-vous sur Hellocoton !

7

Théorie du genre: quand tu nous soules

ma                                                                source

L’autre jour je lisais un article de Sweetdady qui parlait du fait que ses twins ont un poupon.
Ben vois-tu ça m’a remémoré des souvenirs moisis.

Je me suis souvenu d’un repas de famille fourmillant de cousins-cousines et de leurs mioches. Un des petits gars qui devait avoir 4 ans jouait avec la poussette et le poupon d’une de ses sœurs, un de mes cousins a alors surgi pour engueuler le pauvre mioche parce que « c’est n’importe quoi, tu joue pas avec des jeux de filles !!!».

Euuuuuuuh WTF ? J’étais pas maman à l’époque, mais j’ai trouvé la réflexion complètement débile. Le loulou jouait tranquillement sans emmerder personne, avec un jouet d’enfant. Un jouet bordel, il faisait pas du cheval sur le berger allemand un peu chafouin de pépé Albert !
Oui mais voilà ça n’était pas un jouet pour les enfants de son sexe Oh My God !!

Je ne sais pas ce que pouvait bien penser mon cousin ducon, mais j’imagine bien que ça pourrait être un truc du genre « Oh mais j’ai pas envie qu’il vire femelette ». A l’help .

Mon ancienne nounou (cette saucisse) (oui j’ai eu des problèmes de nounou) (et quand je dis saucisse je suis polie, mon sentiment profond et plutôt de la surnommer par un mot qui commence par -pu et qui fini par -te), bref mon ancienne nounou me disait toujours à propos de mon Pepito « Ah ben lui c’est bien un garçon ».
Rapport au fait qu’il était un brin turbulent, mais bon comme tous les gosses de son âge.

D’ailleurs à mon boulot on dirait qu’il est proactif (ça veut rien dire laisse tomber)(moi aussi je peux inventer des mots pour me la péter, comme kissis = kir cassis).

sauc                                                                    source

Bref bis, la phrase de la saucisse, c’était genre « il aime bien courir, c’est bien un garçon » ou « Il adore les voitures, c’est bien un garçon ».

J’ai toujours détesté cette phrase, c’est d’un cliché. Quelque part en disant ça c’est comme si elle confortait le Pepito dans son comportement, genre c’est bon je peux foutre le dawa c’est ce qu’elle attend de moi. J’y peux rien je suis un garçon Lolilol !

Les stéréotypes ont la vie dure, et ce genre de pensée n’aide pas. Je suis d’accord que même sans le vouloir on doit induire des clichés dans la vie de nos gosses, on est formatés qu’on le veuille ou non, mais rien n’empêche de se poser des questions.

Alors j’essaye de ne pas jouer le jeu des jouets genrés (allitération en « j ») .
Pour Noël le Pepito a eu une magnifique cuisine en bois. Il nous fait des bouffes incroyables, surtout de la « soute »(soupe).
Tu le verrais quand il nous appelle pour déguster les sacro-saints légumes en plastique « A taaa » (à table) > C’est trop choupi-croqui.

Dois-je te faire l’insulte de te demander ce qu’ont pensé mes collègues de mon choix de cadeau en ce qui concerne la cuisine ? Nan je ne te ferai pas cette insulte va.

L’idée d’acheter un poupon au Pepito me tente bien, après s’il y joue pas tant pis, mais il n’aura pas que des voitures et des tracteurs.

D’ailleurs je vais en profiter pour m’insurger devant les rayons de fringues pour enfant, parce que franchement pour les garçons y’a genre 3 pauvres choix merdiques alors que pour les filles ça dégouline de fringues roses et à paillettes. Nan mais shit quoi !

Entre le non choix pour les garçons et le dégueuli de rose pour les filles…

Voilà j’te laisse, je dois faire mes carreaux, ça me gaaave, j’ai le courage d’une limace anémique.

Rendez-vous sur Hellocoton !

12

Fini nichon

Salut ma brave dame,

bon ben nous y voilà: a pu nichon!

helpN’hésite pas si toi aussi tu veux ce coussin sensuel il est à vendre ici

Je t’annonce le sevrage officiel du Pepito. Après 20 mois d’allaitement le Pepito ne veut plus du sein. Ça a commencé par un refus total du sein le soir, comme la tétée faisait partie du rituel pré-dodo je me suis retrouvée comme une poule qui n’a qu’un poussin (expression campagnarde de ma mère, j’me suis retrouvée comme une conne quoi).
Il a fallu introduire fissa une lecture pré-dodotale pour calmer le Pepito avant la nuit.

Les petites bêtes que voici sont mes amies :

patouchsource

Puis il a viré peu de temps après la tétée du matin, là encore je me suis retrouvée telle la patate germée car avant au ptit dej il prenait une tétée, un biscuit et hop en voiture Simone.
Sauf que le Pepito est une vrai chochotte du p’tit dej, ce qu’il va manger en journée avec plaisir genre un yaourt, un fruit, Môôôsieur le Pepito refuse tout en bloc le matin.
A part les biscuits hyper sucrés et chocolatés il ne veut rien becquetter … Je travaille sur le sujet mais là je bloque un peu.

C’était bien pratique le nichon quand même… Mouais j’avoue je suis triste que l’allaitement s’arrête.
Surtout que je comptais aller jusqu’au sevrage naturel (qui selon la leche league se situe entre 2 et 6 ans) enfin je dis ça, je sais pas si au delà de 3 ans je me serais encore vue l’allaiter. Enfin disons que je voyais encore ça loin et que j’ai été surprise que ça arrive si vite.

C’est con mais sur le moment j’ai eu l’impression de perdre quelque chose d’important dans notre relation maman/bébé. De ne plus être sa maman comme je l’étais auparavant. Limite y’a plus rien qui me distingue maintenant par exemple de son père, j’exagère hein mais tu vois ce que je veux dire quoi. Ça me fait un pincement bordel… snif (sers moi un kir steup’) (avec des noix de cajou grillées).

Après il semblerait que j’ai peut-être induit un sevrage plus rapide car il a une tétine (dixit une discussion avec des connaisseuses en allaitement) mais en même temps la fucking tétine elle m’a sauvé ma santé mentale à un moment la bougresse. Donc bon voilà quoi on est quittes quoi ma couille, par contre merci de pas niquer le palais du Pepito.

Sinon cerise sur le gâteau de brocolis bouillis, j’ai perdu une taille de bonnet de soutif avec tout ça.

Et bordel je suis prête à jurer que ce j’ai perdu dans les seins et tombé sur mon bide. Tssss l’arnaque totale in my face.

A part ça rien à voir mais franchement, combien tu paierais pour acheter ça? Hein? Sur un groupe de vente les gens se sont limite battus pour avoir ça, ça me laisse songeuse…

beeeeeeeeurk

Rendez-vous sur Hellocoton !

22

Quand l’allaitement « long » dérange

Mauricette,
je t’en ai déjà parlé, j’allaite mon Pepito, mais si souviens toi , et ben figure toi qu’il arrive à l’âge avancé de 14 mois.
Ouais c’est comme ça, l’allaitement roule pour nous, ça me convient, à lui aussi, alors pour arrêterais-je finalement?

Lectrice allaitante si t’as la chance de ne pas trop te bouffer de réflexions à la con vis à vis de ton allaitement sache que très vite vont résonner à tes oreilles les questions suivantes :

« tu l’allaites encore ?! »

« tu vas le sevrer quand ?  »

Ben oui allaiter en gros c’est bien, mais faudrait voir à ce que ça dure pas trop longtemps sans déconner!

C’est drôle on ne pose jamais ce genre de question à une femme qui donne le bib. Un bébé à besoin de lait, je lui donne mon lait POINT. Il est où le problème?

En ce qui me concerne dans mon entourage l’allaitement a surtout dérangé ma belle-belle, sur le principe je pense qu’elle trouvait ça bien, mais au fur et à mesure que le temps passait je sentais bien dans ses expressions et ses réflexions (gentillettes aux demeurant) que bon là maintenant faudrait que je passe au bib.

*Putain je fais gaffe à ce que j’écris car le Padre lit mon blog*

Elle m’a fait part un fois de son regret de n’avoir jamais donné le bib au Pepito, m’enfin en même temps elle m’a jamais proposé de changer la couche non plus tu vois…

Je pense tout simplement que ça fait pas partie de sa « culture », elle a jamais trop du voir de femmes allaiter dans son entourage, n’a pas allaité elle même, alors l’allaitement long n’en parlons même pas, je vois bien qu’elle trouve ça chelou.

Dans un sens je comprends que je passe pour une extraterrestre car finalement l’allaitement long est assez rare. J’ai vu quelques femmes autour de moi allaiter et même allaiter jusqu’au sevrage naturel, j’ai été allaitée moi même et je pense que tout ça joue dans la façon de voir les choses.

OMG

Kwaaaaaaaaaaaaa! Mama Loca allaite encore??!!!!

Bref, pendant environ 12 mois je n’ai eu droit qu’à des réflexions gentillettes, puis pour 957846 ème fois un jour au boulot une collègue me repose la question fatidique : « Tu l’allaites encore? » ce à quoi je répond par l’affirmative.

LA LE DRAME ARRIVA…

Là j’ai eu le droit à toutes les putains de réflexions que tout le monde n’a jamais osé me dire en face, ce fut un véritable festival :

« Hein mais t’allaite encore ?!!!!!! C’est bizarre, ah non c’est mais TROP bizarre, AAAAAAAAAAHHHH mais en plus c’est un garçon BRRRRRRRRRRRRRR»

« Mais tu t’es renseignée auprès d’un psy sur les dégâts psychiques que ça va lui causer? »

« Un petit bébé OK mais là c’est pas possible! »

« Nan mais c’est TOI qui veux continuer »

« Ah non là je peux pas ! »

(en feignant de s’éloigner tellement elle était dégoûtée par ma personne)

« Le sein c’est avant tout érotique »

De là une autre collègue en rajoute en racontant que sa cousine a allaité HYPER LONGTEMPS (un an en fait, tu savais que le sevrage naturel se situe entre 2 ans et demi et 5 ans?) et que ça foutait la merde dans le couple car le conjoint était contre l’allaitement.
L’enfant d’un an réclamait à téter « à n’importe quel moment de la journée tu te rends compte! »
Au final ça a fini par faire scandale dans la famille car lors d’un repas de famille le bébé a réclamé pendant que tout le monde mangeait et là (attention c’est du lourd tiens toi à ton slip) elle osé quitter la table un moment pour l’allaiter!
La garce! Quel manque de savoir-vivre!
Heureusement pour tout le monde la cousine en question a sevré juste après ce scandale et après tout le monde était heureux, le couple s’est retrouvé enfin bref BOUUUUUUUUUUU l’allaitement long c’est le mal…

Donc voilà voilà le gros moment de solitude que j’ai vécu au taf. Je suis quelqu’un de réservé donc je me suis défendue comme j’ai pu mais j’ai bien senti que je n’étais qu’une perverse incestueuse aux yeux de mes collègues. Et puis bon mes arguments pour me défendre comme te dire… j’aurais pissé dans un violon ça aurait eu sensiblement le même effet.

J’ai pas décoléré de la journée. Putain rien que d’écrire ça je boue dans le dedans de moi-même. Bordel de quoi je me mêle n’empêche?

Je suis dépitée, je vais me suicider au brocolis bouilli tiens.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

23

Quand l’allaitement dérange

Dear poulette t’ai je déjà dit que j’allaite mon Pepito? Et ouais l’allaitement pour moi a toujours été une évidence.
Je ne me suis jamais posée la question si j’allais allaiter ou pas, aussi loin que je me souvienne je savais que je nichonnerais.
Je n’ai pas rencontré de problème majeur avec mon allaitement, j’ai eu du bol, mais bon faut dire aussi que j’étais UBER motivée, je me suis beaucoup renseignée dessus et j’ai été bien conseillée lorsque j’ai rencontré quelques soucis.

Mon accouchement ayant été déjà bien foireux,  je crois que si j’avais foiré mon allaitement j’aurais carrément déprimé.

Je sais qu’il y a un discours ambiant sur le fait que les femmes « doivent » allaiter. Clairement on fout quand même la pression aux femmes en sous-entendant que si elles allaitent pas elles seront de mauvaises mères! Pas bien vilaines gourgandines!

Mais moi ce discours pro-allaitement je l’ai jamais tellement ressenti en fait, bon après faut pas déconner j’attendais pas des félicitations non plus mais je dois dire que mon choix a reçu un accueil mitigé de la part d’autrui.

J’ai juste constaté ceci, les gens te demandent si tu vas allaiter mais au final: soit ils s’en cognent comme de leur premier coton-tige, soit ils critiquent.

Surtout mes collègues…

Aaaaaaaaaaaaaah mes collègues, tout un poème!

Les reines du « Je te donne mon avis alors que t’as RIEN demandé, TIENS prends ça dans ta gueule ».

Hein! Quoi! Tu vas allaiter?!!! Beeeeeeerk………Pas dégueu ce kir.

(source)

Un jour alors que j’étais toute encloquée de mon Pepito on me pose la question fatidique: « Tu vas allaiter? ». (tu remarqueras que j’ai pas lancé le sujet).
Je réponds oui, là deux de mes collègues s’échangent un regard lourd de sens avec un demi-sourire moqueur qui voulait dire « Mais comment peut-elle faire un truc pareil! Trop dégueu!».

Une autre me dit que de toute façon « C’est une mode, d’ailleurs ma fille a allaité car c’est la mode! »

Et enfin le pompon « Ah non mais ça me dégoûte trop, une fois j’ai une amie qui a allaité devant moi, ça m’a donné envie de vomir, j’ai du sortir de la pièce où elle était car sinon j’allais vomir sur place tellement j’étais écœurée »

Là quand même je me dis qu’il faut avoir un baobab planté dans cul putain de problème dans son rapport au corps pour en être arrivé a ce stade.
Mais t’inquiètes, je prépare ma vengeance, un jour je lui expliquerai ce qu’est une cup menstruelle! Elle va vomir dans sa corbeille à papier ça sera du plus bel effet…

Je te passe tous les exemples d’allaitements ratés qu’elles m’ont exposé, « ah ben oui c’est comme ma nièce… pas assez de lait…gnagnagna….lait pas assez nourrissant….gnagnagna…. des crevasses ENORMES! ».

Je fus émue par tant d’encouragements, merci girls vos avis ça m’aide bien là! Je me sens bien soutenue dans mon choix!

Ch’sais pas mais y’a des moments là les collègues où faut juste fermer sa mouille non?

Voilà voilà, alors ne sont-elles pas sont pas adorables? Tu sens tout le respect dans leur attitude hein?

T’façon si j’avais voulu biberonner je te parie une tarte au citron (c’est sérieux, je déconne pas avec la tarte au citron ma gueuse) qu’elles auraient trouvé à redire là dessus les vieilles rombières.

Allez je te laisse faut que j’aille cueillir des champi.
Rendez-vous sur Hellocoton !

7

Sa première année

73ac489d7ba6e043b1c6ac0a4b37a6bc

Tu sais poulette c’est pas par hasard si mon récit d’accouchement se finissait aujourd’hui…

Today ça fait un an que j’ai fait la connaissance del Pepito grande!

Mais où il est passé mon tout petit minus qui nageait dans son pyjama et qui avait une méga bosse sur la tête? (garce de ventouse) (Kisbuel rien à voir avec la tienne de ventouse).

Je suis toute nostalgique et je repense à tous ces moments sympa qu’on vit depuis un an:

Quand je le bouffe de bisous (j’aimerais bien avoir un compteur à bisous pour voir comment les chiffres explosent)

Quand il rigole, je ne me lasse pas de son rire. I’m addict.

Quand il me fait un méga sourire parce qu’il me voit dégainer mon appareil photo. (avec la mono dent en haut c’est trop LOL)

Quand il voit son pot de compote sur la table et qu’il dit « hé-hé-hé » ce qui signifie « vas-y raboule moi cette pure tuerie sur mes papilles vite faite ». (Et dire qu’il ne connait pas encore le chocolat le pauvre).

Quand je l’allaite et qu’à la première gorgée de lait il ferme ses yeux à demi, on dirait qu’il se dit « Rhaa mais putain que c’est bon! »

Quand il réussi un nouveau truc et qu’il me regarde avec ses yeux pleins de fierté genre « T’as vu ça Maman?! »

Quand je respire l’odeur de sa tête: ça le sent le pain chaud qui sort du four (tu comprends mieux cette envie de le bouffer hein?!)

Je repense au premier sourire, premier éclat de rire, première purée, première nuit complète (celle là elle fut bénie des dieux).

 Y’a aussi eu des moments difficiles, des mois entier de nuits agitées, des maladies, les 1000 questions quotidiennes que je me posais pour « bien faire », et puis la fatigue celle là c’est pas copine.

Ça fait un an que rien n’est plus pareil, je suis devenue maman d’un Pepito!

Joyeux anniversaire mon petit potelé!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !