4

Le copain imaginaire

Tu sais ma poule depuis qu’il a environ 2 ans et demi, en gros depuis qu’il cause pas trop mal, le Pepito nous parle d’un pote imaginaire.

Il a tout de suite eu un prénom, je l’appellerai Pédoncule, c’est pas son vrai prénom, mais bon Pédoncule tient a son anonymat mouhahaha, et puis ce mot sonne un brin vulgaire j’aime bien.

Au tout début Pédoncule faisait peur au Pepito, puis petit à petit il s’est mit à jouer avec: « Tiens Pédoncule, je te pwête ma ptite woiture ». Le Pédoncule était TOUT LE TEMPS avec nous, il est venu en vacances avec nous (il aurait pu participer aux frais de location l’enflure), il se baladait avec nous, et en voiture sache que Pédoncule s’assoit systématiquement sur le siège avant du passager. C’est lui le copilote quoi.

Par contre dans la même journée il pouvait passer de statut de meilleur pote à pseudo-croquemitaine, par exemple parfois le Pepito refusait d’entrer dans une pièce « nooooooooon j’a peur paske y’a Pédoncule là » et parfois il fallait que je foute Pédoncule hors de sa chambre à coups de pieds au cul parce qu’il l’empêchait de dormir. Oui PARFAITEMENT MADAME j’engueulais Môôôsieur le pote imaginaire.

Pédoncule doit avoir des pouvoirs magique car il est parfois capable de se dédoubler, en effet il y a parfois un Pédoncule rose et un Pédoncule violet (trop girly ce Pédoncule, manque plus que les paillettes).

J’ai jamais cherché a contrarier le Pepito quand il parlait de lui, je me suis toujours dit qu’un farfadet vivait dans notre maison que s’il en parlait y’avait une raison, qu’il en avait besoin, ça me faisait bizzare au début et puis maintenant il faut bien dire que Pédoncule fait partie de nos vies. Aujourd’hui il en parle moins qu’à une époque mais il revient régulièrement dans les propos pépitesques. Faut dire qu’il est bien pratique ce bougre: « Bah Pepito t’as dessiné sur la nappe?!! »  » Mais non, c’est pas moi, c’est Pédoncule »…. Mouuuuais…. Bonjour l’arnaque.

Mais ce n’est pas tout, sache également que le Pepito « voit » d’autres trucs qu’on ne voit pas. (t’entends le générique de X-files dans ta tête là?)

Devant notre maison, quand il fait nuit le Pepito voit « un Monsieur blanc ». Et quand on rentre chez nous de nuit je peux te dire qu’il faut qu’on rentre fissa dans la baraque car le Pepito a grave la trouille de lui.

A Halloween dernier, le soir j’étais à table seule avec le Pepito, quand soudain il commence à me dire qu’en ce moment même y’avait plein de messieurs et dames partout autour de nous dans la pièce.

GLOUPS

Là je dois bien dire que j’ai eu un brin les miquettes, paye ton remake de 6 ème sens (et non je ne montre pas de films d’horreur à mon fils). Tu remarqueras quand même que me faire flipper le soir d’Halloween quand même niveau timing: tip top!

Allez rassure moi, dis moi toi aussi que ton enfant a un pote imaginaire chelou.

Bon c’est pas tout ça il pleut faut que je ramasse mon linge bordel.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
2

Occupons les mômes: les perles d’eau

Bon ça y est les vacances scolaires sont là et faut bien occuper la marmaille, enfin pour moi le Pepito surtout parce que bon à 4 mois le Globule son grand plaisir actuel est de faire des roulades sur le tapis. J’ai donc prévu pour les vacances plusieurs activités Pepitesque pour occuper ma progéniture. Voici notre activité du jour: les perles d’eau.

-Matos:

-Des perles d’eau (trouvées sur Amaztrucmuche)

-Des contenants divers et variés (pour moi les vestiges de repas Picard… Picard je t’aime, épouse moi) donc des verrines, des coupelles etc…

-Un lot de pinces (trouvées également chez Amazbidule) (j’ai pas de partenariat avec Amazmachinchouette hein) mais tu peux aussi prendre des cuillères de différentes tailles.

A la base les perles sont de minuscules billes pas plus grosses que des perles de rocaille. Il faut donc les mettre dans un saladier et les faire gonfler avec de l’eau, il a fallu 2 heures pour qu’elles se gorgent bien d’eau, j’ai du rajouter plusieurs fois de l’eau car les bougresses picolaient plus que moi un soir d’apéro.

                       Les billes encore sèches

Le Pepito vibrait de joie à l’idée de farfouiller là dedans et allait sans cesse voir si les perles grossissaient, deux heures c’est long quand on a 3 ans.

Enfin l’heure fut venue de jouer et ma foi ça a eu un grand succès. La sensation des perles sous les doigts est très étrange, c’est un peu gluant, humide mais ça ne laisse pas les doigts mouillés.

Les perles sont super jolies à regarder, c’est coloré, brillant.

Le Pepito a adoré malaxer les perles à pleines mains, puis il les a transvasées d’un récipient à l’autre avec les mains, les pinces, les cuillères.

Enfin il a fait des « soupes de billes pour Trotro » (pauvre Trotro, déso mon vieux)

Bon sinon en négatif faut dire quand même que ces fucking perles glissent facilement des mains et rebondissent comme des fofolles, du coup avec un troizan tu imagines bien que j’ai passé ma matinée à récupérer des perlouses sur mon carrelage. ET si comme le Pepito ton enfant a la riche idée d’écrabouiller quelques perles au sol pour voir ce que ça fait (plein plein de micros morceaux de gel dégueu) tu vas sortir l’éponge dans la joie et te mettre à quatre pattes. Mais à part ça franchement c’était fun, regarde on a fait aussi du tri par couleur, moi même je me suis éclatée a tripatouiller les perles.

                 Admire la beautifulance

Il paraît qu’on peut réutiliser les perles si on les fait sécher, à voir mais à mon avis il va falloir plusieurs jours pour qu’elles reprennent leur forme d’origine.

Activité à refaire Josette je valide!

Rendez-vous sur Hellocoton !

7

Théorie du genre: quand tu nous soules

ma                                                                source

L’autre jour je lisais un article de Sweetdady qui parlait du fait que ses twins ont un poupon.
Ben vois-tu ça m’a remémoré des souvenirs moisis.

Je me suis souvenu d’un repas de famille fourmillant de cousins-cousines et de leurs mioches. Un des petits gars qui devait avoir 4 ans jouait avec la poussette et le poupon d’une de ses sœurs, un de mes cousins a alors surgi pour engueuler le pauvre mioche parce que « c’est n’importe quoi, tu joue pas avec des jeux de filles !!!».

Euuuuuuuh WTF ? J’étais pas maman à l’époque, mais j’ai trouvé la réflexion complètement débile. Le loulou jouait tranquillement sans emmerder personne, avec un jouet d’enfant. Un jouet bordel, il faisait pas du cheval sur le berger allemand un peu chafouin de pépé Albert !
Oui mais voilà ça n’était pas un jouet pour les enfants de son sexe Oh My God !!

Je ne sais pas ce que pouvait bien penser mon cousin ducon, mais j’imagine bien que ça pourrait être un truc du genre « Oh mais j’ai pas envie qu’il vire femelette ». A l’help .

Mon ancienne nounou (cette saucisse) (oui j’ai eu des problèmes de nounou) (et quand je dis saucisse je suis polie, mon sentiment profond et plutôt de la surnommer par un mot qui commence par -pu et qui fini par -te), bref mon ancienne nounou me disait toujours à propos de mon Pepito « Ah ben lui c’est bien un garçon ».
Rapport au fait qu’il était un brin turbulent, mais bon comme tous les gosses de son âge.

D’ailleurs à mon boulot on dirait qu’il est proactif (ça veut rien dire laisse tomber)(moi aussi je peux inventer des mots pour me la péter, comme kissis = kir cassis).

sauc                                                                    source

Bref bis, la phrase de la saucisse, c’était genre « il aime bien courir, c’est bien un garçon » ou « Il adore les voitures, c’est bien un garçon ».

J’ai toujours détesté cette phrase, c’est d’un cliché. Quelque part en disant ça c’est comme si elle confortait le Pepito dans son comportement, genre c’est bon je peux foutre le dawa c’est ce qu’elle attend de moi. J’y peux rien je suis un garçon Lolilol !

Les stéréotypes ont la vie dure, et ce genre de pensée n’aide pas. Je suis d’accord que même sans le vouloir on doit induire des clichés dans la vie de nos gosses, on est formatés qu’on le veuille ou non, mais rien n’empêche de se poser des questions.

Alors j’essaye de ne pas jouer le jeu des jouets genrés (allitération en « j ») .
Pour Noël le Pepito a eu une magnifique cuisine en bois. Il nous fait des bouffes incroyables, surtout de la « soute »(soupe).
Tu le verrais quand il nous appelle pour déguster les sacro-saints légumes en plastique « A taaa » (à table) > C’est trop choupi-croqui.

Dois-je te faire l’insulte de te demander ce qu’ont pensé mes collègues de mon choix de cadeau en ce qui concerne la cuisine ? Nan je ne te ferai pas cette insulte va.

L’idée d’acheter un poupon au Pepito me tente bien, après s’il y joue pas tant pis, mais il n’aura pas que des voitures et des tracteurs.

D’ailleurs je vais en profiter pour m’insurger devant les rayons de fringues pour enfant, parce que franchement pour les garçons y’a genre 3 pauvres choix merdiques alors que pour les filles ça dégouline de fringues roses et à paillettes. Nan mais shit quoi !

Entre le non choix pour les garçons et le dégueuli de rose pour les filles…

Voilà j’te laisse, je dois faire mes carreaux, ça me gaaave, j’ai le courage d’une limace anémique.

Rendez-vous sur Hellocoton !

9

La propreté et tout le bazar

Oué tu vois là je suis en plein de dans l’apprentissage de la propreté avec le Pepito.

La propreté et bien tu vois je peux te dire que j’avais pas spécialement hâte. S’extasier sur un pipi dans le pot ou vider le caca dans les chiottes ben c’est pas ultra palpitant du slip quand même.

En plus ça ne me gêne pas plus que ça de changer une couche, même retapissée du sol au plafond je gère. Alors que vider le pot de caca bleuarg j’y arrive pas, j’ai la gerbouille qui se pointe illlico.

Mais faut bien se lancer, donc nous avons assis le séant du Pepito sur le pot pour la première fois vers ses 22 mois.

toilettessource

Attends: parenthèse sur mes rombières du boulot, le Pepito avait genre 9 mois quand l’une d’entre elle m’a sorti :
« Alors ça y est le Pepito va sur le pot ?! »
« Euuuuuuuuh WTF ???? Il a 9 mois ! »  Ai-je répondu

« Ah ben si hein, à 9 mois il est grand temps de le mettre, MOI à 8 mois mes gosses allaient déjà sur le pot et ils faisaient dedans ! »

Ayant trouvé les propos de Marie-Louisette fortement étranges j’avais interrogé la sage-femme que je voyais en ce temps là pour mon périnée-mou-mou.

Son verdict : Marie-Louisette a bu a fait comme bien des mamans des 80′, soit mettre l’enfant beaucoup trop tôt sur le pot (car t’façon à cet âge ils ne peuvent pas retenir leur sphincters), forcément si tu laisses le mioche 1 heure sur son pot il va finir par faire.

Après bon Marie-Louisette elle a fait ce qu’on lui a conseillé de faire à l’époque hein, mais bon comme toute rombière, tu peux lui démontrer par A + B que les choses ont changé, qu’on ne fait plus ça aujourd’hui: ELLE A RAISON.

Dois-je te préciser aussi que ma belle-mère considère comme tout à fait anormal qu’à ce jour le Pepito ne soit pas propre ? (« Car les miens à 2 ans ils étaient tous propres gnagnagna… »)

Mais PROUUUUUUT (argument devant lequel on ne peut que s’incliner)

parenthèse finita

Toussa pour te dire que la propreté ça me faisait chier d’avance.
Et de fait c’est chiant.

Au début la joie était dans mon cœur car le Pepito semblait kiffer le pot, quand il était assis dessus il se marrait comme une baleine.

Maintenant c’est plus compliqué, quand je lui demande « Tu veux faire pipi ? » Il me répond 9 fois sur 10: « NAN ! »

Cependant il y a un bonheur quotidien dont il ne peut se passer, c’est de déambuler cul nul dans la maison après un passage au pot.
Selon lui, courir la nouille à l’air est un droit inaliénable.
Chacun son truc.
(c’est parce qu’il connaît pas encore le kir le pauvre enfant)

C’est pas simple tout de même car il faut inviter sereinement l’enfant à faire dans le fucking pot, tout en ne le brusquant d’aucune manière.

Quelle joie quand le Pepito vide lui même son pot dans le chiotte (soit sur le carrelage) ou qu’il plonge son pied dans le pot rempli de pipi pour voir quel effet ça fait une chaussette imbibée d’urine fraîche (ça fait sprouitch).

La propreté est aventure qui apporte chaque jour sa joie quotidienne!

 D’ailleurs je dois te dire que je ne suis que fierté car la première phrase « construite » du Pepito est la suivante: « A caca a pue! »

(traduction: Mes matières fécales répandent une odeur nauséabonde)

Comme dirait ma mère « qui est né de poule gratte », ouais le Pepito est aussi frais et délicat que sa daronne.

Rendez-vous sur Hellocoton !

12

Fini nichon

Salut ma brave dame,

bon ben nous y voilà: a pu nichon!

helpN’hésite pas si toi aussi tu veux ce coussin sensuel il est à vendre ici

Je t’annonce le sevrage officiel du Pepito. Après 20 mois d’allaitement le Pepito ne veut plus du sein. Ça a commencé par un refus total du sein le soir, comme la tétée faisait partie du rituel pré-dodo je me suis retrouvée comme une poule qui n’a qu’un poussin (expression campagnarde de ma mère, j’me suis retrouvée comme une conne quoi).
Il a fallu introduire fissa une lecture pré-dodotale pour calmer le Pepito avant la nuit.

Les petites bêtes que voici sont mes amies :

patouchsource

Puis il a viré peu de temps après la tétée du matin, là encore je me suis retrouvée telle la patate germée car avant au ptit dej il prenait une tétée, un biscuit et hop en voiture Simone.
Sauf que le Pepito est une vrai chochotte du p’tit dej, ce qu’il va manger en journée avec plaisir genre un yaourt, un fruit, Môôôsieur le Pepito refuse tout en bloc le matin.
A part les biscuits hyper sucrés et chocolatés il ne veut rien becquetter … Je travaille sur le sujet mais là je bloque un peu.

C’était bien pratique le nichon quand même… Mouais j’avoue je suis triste que l’allaitement s’arrête.
Surtout que je comptais aller jusqu’au sevrage naturel (qui selon la leche league se situe entre 2 et 6 ans) enfin je dis ça, je sais pas si au delà de 3 ans je me serais encore vue l’allaiter. Enfin disons que je voyais encore ça loin et que j’ai été surprise que ça arrive si vite.

C’est con mais sur le moment j’ai eu l’impression de perdre quelque chose d’important dans notre relation maman/bébé. De ne plus être sa maman comme je l’étais auparavant. Limite y’a plus rien qui me distingue maintenant par exemple de son père, j’exagère hein mais tu vois ce que je veux dire quoi. Ça me fait un pincement bordel… snif (sers moi un kir steup’) (avec des noix de cajou grillées).

Après il semblerait que j’ai peut-être induit un sevrage plus rapide car il a une tétine (dixit une discussion avec des connaisseuses en allaitement) mais en même temps la fucking tétine elle m’a sauvé ma santé mentale à un moment la bougresse. Donc bon voilà quoi on est quittes quoi ma couille, par contre merci de pas niquer le palais du Pepito.

Sinon cerise sur le gâteau de brocolis bouillis, j’ai perdu une taille de bonnet de soutif avec tout ça.

Et bordel je suis prête à jurer que ce j’ai perdu dans les seins et tombé sur mon bide. Tssss l’arnaque totale in my face.

A part ça rien à voir mais franchement, combien tu paierais pour acheter ça? Hein? Sur un groupe de vente les gens se sont limite battus pour avoir ça, ça me laisse songeuse…

beeeeeeeeurk

Rendez-vous sur Hellocoton !

6

Avoir un bébé troll

Salut la gueuse,
chuis un peu piteuse rapport au fait que j’ai rien publié depuis 2 mois. On va dire que je boude depuis 2 mois parce que l’enfoiré de barbu n’a ABSOLUMENT pas tenu compte de ma liste de Noël pfffffff pourriture communiste!
Bref! Faut que j’te raconte comment le Pepito nous fait des blagues de derrière les fagots le petit fils de string (expression du Padre faut pas chercher… tu sais qu’il appelle aussi notre fils « Mister Cocktail »? Moi pas comprendre…).
Le Pepito a 17 mois et commence à bien se débrouiller niveau déplacements corporels, d’ailleurs c’est bien simple j’ai l’impression que je passe mon temps à le maintenir en vie:

« Nan Pepito ne touche pas le poêle brûlant »

« Non Pepito ne te jette pas du haut de l’escalier »

« Non Pepito ne rentre pas dans le tambour de la machine à laver »…

Faut dire que le Pepito voue une passion sans limite aux appareils électroménagers, il adore ça, il passe plus de temps à jouer avec qu’avec ses propres jouets limite. Il kiffe la machine à laver, le lave-vaisselle, l’aspirateur, d’ailleurs il « passe l’aspirateur » y’a des progrès à faire mais à mon avis d’ici 3-4 mois il me fait tout le rez-de chaussée MOUAHAHA VIVEMENT!

cute troll

                    Le Pepito des grands jours

source
Dans la catégorie petit électroménager il adooooooooore mon réveil matin, souvent le week-end, quand le Pepito se lève (au mieux vers 6h30-7h00 rhaaaaaaaaaaaaaaa souffraaaaaance) on le prend avec nous dans le pieu histoire de comater un moment. Là le Pepito saute sur le lit, nous fourre des doigts dans le nez/les oreilles/la bouche, donc histoire d’éviter ça je lui file mon réveil, il trifouille les touches pendant 15 minutes, nous on loquetise sec et tout le monde est content.

Ouais sauf qu’un jour de trifouillage extrême il m’a déréglé le bousin. Le lendemain le réveil a sonné à 5h30 (au lieu de 6h30 rhaaaaaaaaaaa bis), moi comme une palourde non fraîche j’ai rien capté et je me suis levée comme d’hab, je me suis préparée, et c’est au milieu de mon petit déj que j’ai commencé à me poser des questions rapport au fait que je voyais pas le Padre descendre.

Imagine mon désarroi.

D’ailleurs mention spéciale au Padre s’est bien foutu de ma fiole toute la journée « Mouhahaha j’te l’avais bien dit de vérifier qu’il avait pas déréglé ton réveil mouahaha » merci de tant de sollicitude…

padre rigole

         Le padre se marrant comme un veau de mer

source

Sinon ma progéniture tripote tout les boutons qu’il peut atteindre et à force de tout dérégler on à l’impression que les appareils sont cassés :
Exemple : « Shiiit la machine à laver n’essore plus, à tous les coups va falloir la changer » puis *tilt* tu t’aperçois que le Pepito a désactivé l’essorage de la machine.
ou « Chiooootte l’aspirateur aspire que dalle » *tilt* le Pepito a mit la puissance minimale sur l’aspi…

Je lui prévois une carrière des plus épanouissante chez Darty a ce gosse. Cependant j’ai l’impression que c’est chaque jour le 1er avril à la maison avec lui, il nous trolle et c’est sa joie.

Tiens sinon rien à voir mais t’aurais pas une excuse pour que j’échappe à la réunion stan-prout organisé par ma belle-sœur, putain elle me soûle avec ses réunions tupper-crotte, thermo-shit et autres réunions à domicile où qu’on vend des machins la peau du derche et que tu te sens obligé d’acheter un truc pour pas faire ta radasse .

Bon allez j’vais ranger mon appareil à raclette.

Rendez-vous sur Hellocoton !

22

Quand l’allaitement « long » dérange

Mauricette,
je t’en ai déjà parlé, j’allaite mon Pepito, mais si souviens toi , et ben figure toi qu’il arrive à l’âge avancé de 14 mois.
Ouais c’est comme ça, l’allaitement roule pour nous, ça me convient, à lui aussi, alors pour arrêterais-je finalement?

Lectrice allaitante si t’as la chance de ne pas trop te bouffer de réflexions à la con vis à vis de ton allaitement sache que très vite vont résonner à tes oreilles les questions suivantes :

« tu l’allaites encore ?! »

« tu vas le sevrer quand ?  »

Ben oui allaiter en gros c’est bien, mais faudrait voir à ce que ça dure pas trop longtemps sans déconner!

C’est drôle on ne pose jamais ce genre de question à une femme qui donne le bib. Un bébé à besoin de lait, je lui donne mon lait POINT. Il est où le problème?

En ce qui me concerne dans mon entourage l’allaitement a surtout dérangé ma belle-belle, sur le principe je pense qu’elle trouvait ça bien, mais au fur et à mesure que le temps passait je sentais bien dans ses expressions et ses réflexions (gentillettes aux demeurant) que bon là maintenant faudrait que je passe au bib.

*Putain je fais gaffe à ce que j’écris car le Padre lit mon blog*

Elle m’a fait part un fois de son regret de n’avoir jamais donné le bib au Pepito, m’enfin en même temps elle m’a jamais proposé de changer la couche non plus tu vois…

Je pense tout simplement que ça fait pas partie de sa « culture », elle a jamais trop du voir de femmes allaiter dans son entourage, n’a pas allaité elle même, alors l’allaitement long n’en parlons même pas, je vois bien qu’elle trouve ça chelou.

Dans un sens je comprends que je passe pour une extraterrestre car finalement l’allaitement long est assez rare. J’ai vu quelques femmes autour de moi allaiter et même allaiter jusqu’au sevrage naturel, j’ai été allaitée moi même et je pense que tout ça joue dans la façon de voir les choses.

OMG

Kwaaaaaaaaaaaaa! Mama Loca allaite encore??!!!!

Bref, pendant environ 12 mois je n’ai eu droit qu’à des réflexions gentillettes, puis pour 957846 ème fois un jour au boulot une collègue me repose la question fatidique : « Tu l’allaites encore? » ce à quoi je répond par l’affirmative.

LA LE DRAME ARRIVA…

Là j’ai eu le droit à toutes les putains de réflexions que tout le monde n’a jamais osé me dire en face, ce fut un véritable festival :

« Hein mais t’allaite encore ?!!!!!! C’est bizarre, ah non c’est mais TROP bizarre, AAAAAAAAAAHHHH mais en plus c’est un garçon BRRRRRRRRRRRRRR»

« Mais tu t’es renseignée auprès d’un psy sur les dégâts psychiques que ça va lui causer? »

« Un petit bébé OK mais là c’est pas possible! »

« Nan mais c’est TOI qui veux continuer »

« Ah non là je peux pas ! »

(en feignant de s’éloigner tellement elle était dégoûtée par ma personne)

« Le sein c’est avant tout érotique »

De là une autre collègue en rajoute en racontant que sa cousine a allaité HYPER LONGTEMPS (un an en fait, tu savais que le sevrage naturel se situe entre 2 ans et demi et 5 ans?) et que ça foutait la merde dans le couple car le conjoint était contre l’allaitement.
L’enfant d’un an réclamait à téter « à n’importe quel moment de la journée tu te rends compte! »
Au final ça a fini par faire scandale dans la famille car lors d’un repas de famille le bébé a réclamé pendant que tout le monde mangeait et là (attention c’est du lourd tiens toi à ton slip) elle osé quitter la table un moment pour l’allaiter!
La garce! Quel manque de savoir-vivre!
Heureusement pour tout le monde la cousine en question a sevré juste après ce scandale et après tout le monde était heureux, le couple s’est retrouvé enfin bref BOUUUUUUUUUUU l’allaitement long c’est le mal…

Donc voilà voilà le gros moment de solitude que j’ai vécu au taf. Je suis quelqu’un de réservé donc je me suis défendue comme j’ai pu mais j’ai bien senti que je n’étais qu’une perverse incestueuse aux yeux de mes collègues. Et puis bon mes arguments pour me défendre comme te dire… j’aurais pissé dans un violon ça aurait eu sensiblement le même effet.

J’ai pas décoléré de la journée. Putain rien que d’écrire ça je boue dans le dedans de moi-même. Bordel de quoi je me mêle n’empêche?

Je suis dépitée, je vais me suicider au brocolis bouilli tiens.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !