Cet accouchement PAS de mes rêves # 2

enan_0001_0003_0_img0218

Bon alors voilà je suis à l’hôpital, on me donne une chambre.
Une sage-femme me fait un décollement des membranes, allez hop voilà un point du projet de naissance qui se fait dézinguer !
Bon de toute façon je vais avoir un déclenchement, donc un décollement des membranes me semble un moindre mal, si ça pouvait lancer le travail ça serait un déclenchement pas trop « chimique » au moins.

Le décollement fait son effet, une douleur s’installe dans mon ventre, elle ne passe pas.
Dans la nuit j’ai des contractions, elles se rapprochent de plus en plus, j’appelle une sage-femme qui me met sous monitoring, on dirait bien un travail effectivement.
Ça dure 2-3 heures et puis ça fini par se passer… FUCK

Finalement il a été décidé qu’on allait attendre avant de me déclencher tout en me surveillant de près (j’étais « comme de l’huile sur le feu » selon une jeune sage-femme toute choupinette la pauvre, mais méritant de se faire offrir  le larousse des expressions).
Plusieurs fois par jour j’avais des monitorings, des prises de sang, et surtout devine quoi ! J’ai eu encore le droit au super bocal du recueil d’urines sur 24 heures… Beuheu

J’ai eu le fameux traitement aux corticoïdes que j’avais refusé au début, là mes plaquettes ont commencé à faire n’importe quoi, le matin elles étaient basses, le midi hautes, le soir normales bref ninportnawak les plaquettes.

Au bout du 2ème jour : catastrophe, les plaquettes sont tombées très très bas, là un gynéco débarque dans ma chambre « Ça ne va pas du tout on vous déclenche TOUT de suite, appelez votre mari ! »

ARRRRG ! Quand j’y pense je me dit que le personnel soignant de cet hosto ils seraient de super bons acteurs dans une tragédie grecque mouarf !

Il me dit aussi en gros : « Je sais que vous ne voulez pas d’un accouchement médicalisé, on va faire au mieux, cependant vous savez un déclenchement c’est beaucoup plus douloureux qu’un accouchement normal, vous tiendrez difficilement sans péridurale »

J’appelle le padre, lui dit de finir tranquillou sa journée de travail et de venir ensuite.

plaquettes La fête du slip chez les plaquettes

Je suis conduite dans une salle de pré-travail par un homme sage-femme qui me dit « Vous savez avec le déclenchement vous tiendrez difficilement sans péridurale ».

Là on me pose un tampon de propess, une demie-heure plus tard les contractions commencent.
Ça va c’est cool au début, comme toute femme sur cette planète je me dis « Oh putain ça va, c’est cool si ça pouvait être comme ça tout le long ça va être une promenade de santé huhu ».

T’inquiètes que j’ai pas fait huhu longtemps !

Le padre est arrivé tout beau, tout propre, tout douché.
Les contractions commencent à être bien douloureuses, je gère, la padre m’aide, on applique ce qu’on a appris lors des cours de prépa à l’accouchement.
Je squatte le ballon, j’aime le ballon, le ballon c’est mon pote, je suis bien dessus c’est là que je suis le mieux.

Ballon forever ♥

Je prends une douche, je bouge, je reviens à mon ballon.
Les heures passent les contractions sont de plus en plus douloureuses, mais je gère, mais je sens que sans le padre j’aurais du mal à gérer. Il assure le bougre.
Par contre mon col ne bouge pas d’un poil, il était ouvert à 2 avant mon déclenchement et il est toujours à 2…
Je fatigue, je demande à prendre un bain, on me dit ok mais on vous enlève le tampon de propess . Ok faite donc.
Aaaah, félicité, le bain est un soulagement total, je suis bien dans l’eau c’est le pied total.

J’te dirais bien que ça ressemblait à ça:

recette-beaute-carozibouxy-prendre-un-bain

Mais c’était plus proche de ça…:

tinus-lamentin-zoo-vincennes
Je patauge.
Je me détend enfin. Au bout d’un moment, même si j’y sens super bien je demande à sortir de l’eau car je sais qu’un bain trop long peut faire ralentir le travail et bon j’ai pas envie de faire de rab’ non plus.

Je sors. Je retourne sur mon ballon, mais au bout d’un moment je m’allonge, il doit être 4 heure du matin environ, le travail ralenti, les contractions s’espacent.         Le Padre s’allonge, il s’endort à côté de moi telle une loque.

Moi j’attends, les heures passent, le jour se lève, les contractions sont toujours aussi espacées ça devient mou du genou ce travail !

J’en suis à mon 3ème tour de garde de sage-femme, là arrive Bettina. Je la reconnais c’est elle qui fait la consultation d’acupuncture pour femme enceinte.
Je dis à Bettina que c’est la chiotte, que le travail stagne, elle regarde entre mes cuisses, je suis toujours à 2…
Bon OK, donc ça fait 16 heures que j’ai des contractions qui font que dalle…

Bettina elle se casse, et revient avec le truc le plus immonde de la création, si satan existe il doit être fait en ça : LA PERFUSION D’OCYTOCINE.

Bon t’es pas pressée j’espère hein?!

Allez à demain!
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

10 réflexions sur “Cet accouchement PAS de mes rêves # 2

  1. Euh attend je suis over choquée, on t’a pas filé du cytotec quand même ??????!!! Tu confonds pas avec le syntocinon ? Le cytotec c’est pas de l’ocytocine et si on t’en a foutu pour te déclencher c’est grave ma poulette -_-,

    • Putain tu me fous le doute, j’étais persuadée que c’était ça le nom…
      Je confonds peut-être. Dans le doute je rectifie sur mon article mais ça m’intrigue j’aimerais bien être sûre du nom du produit qu’on m’a perfusé quand même.

  2. Pingback: Quelqu’un à vous présenter | Mama Loca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s